Les compétences en matière de données ont désormais plus d'importance qu'une deuxième langue, selon des dirigeants d'entreprise européens

Une étude d'Alteryx révèle que les entreprises britanniques, françaises, allemandes, danoises et néerlandaises recherchent désormais chez leurs nouveaux collaborateurs des compétences en matière de données, les autres compétences clés étant reléguées au second plan

Irvine, CA, 12 Septembre 2016 — Les compétences en matière de données et d'analyse des données pourraient avoir plus d'importance que l'expérience dans l'industrie, l'expérience en gestion ou une deuxième langue, selon une étude d'Alteryx.

Le Business Grammar Report, commandé par le leader de l'analyse de données self-service, est le fruit d'une étude réalisée auprès de 500 dirigeants d'entreprise européens, dont un tiers (30%) considèrent que les compétences en matière de données et d'analytique sont les plus importantes chez un nouveau collaborateur potentiel. Les dirigeants d'entreprise français sont ceux qui attachent la plus grande importance aux données et à l'analytique, 37% la citant comme la compétence la plus recherchée chez les nouveaux collaborateurs. 59% des dirigeants d'entreprise européens considèrent les données/l'analytique comme l'une des deux compétences les plus importantes chez les nouveaux collaborateurs, contre 28% seulement pour le multilinguisme.

Les données ne sont plus l'apanage du service informatique et doivent être confiées aux utilisateurs de l'entreprise
Il ressort de l'étude d'Alteryx que l'importance accrue accordée aux données et à l'analytique se reflète également dans la façon dont les entreprises gèrent et interagissent avec les données. Reconnaissant que les données ne peuvent plus être l'apanage du service informatique ou des spécialistes techniques, l'étude a révélé que 15% seulement des dirigeants d'entreprise européens dans les cinq pays confient l'analyse des données à une équipe informatique ou une équipe de business intelligence centralisée, tandis que 29% ont déclaré mettre à la disposition des utilisateurs de l'entreprise des outils d'analytique en libre-service. Les dirigeants d'entreprise britanniques sont à l'avant-garde dans ce domaine, un tiers des entreprises (34%) utilisant actuellement des outils d'analyse en libre-service. La France et l'Allemagne ont une longueur d'avance dans le domaine de l'analytique avancée, près de la moitié des entreprises dans chaque pays (respectivement 47% et 46%) y recourant déjà.

L'analyse des données est désormais considérée comme indispensable pour les entreprises, à tel point que quatre dirigeants d'entreprise sur cinq estiment que l'analyse de données devrait faire partie intégrante de tous les programmes de MBA. Cette opinion prédomine aux Pays-Bas et en Allemagne, où respectivement 88% et 87% des dirigeants d'entreprise interrogés sont en faveur de cette approche.

«Il ressort de notre étude que les dirigeants d'entreprise européens seraient prêts à offrir un salaire 36% plus élevé à un candidat compétent en matière d'analyse de données», a commenté Stuart Wilson, VP EMEA, Alteryx, Inc. «Le changement d'attitude actuellement observé dans les conseils d'administration montre à quel point il est important de posséder une maîtrise des données et de mettre à la disposition des utilisateurs des outils d'analyse de données efficaces. Il est judicieux d'équiper chaque analyste de l'entreprise d'outils en libre-service leurs permettant d'analyser leurs données.»

Décisions en matière de données
La prise de décisions concernant la gestion des données varie selon les organisations. Au total, 42% des dirigeants d'entreprise interrogés ont déclaré que les décisions concernant l'accès, l'intégration et l'analyse des données sont encore prises par l'équipe informatique, mais 30% indiquent que ces décisions relèvent des responsables de service, et 25% ont confié cette responsabilité à la direction exécutive. En outre, 67% estiment qu'il est devenu plus facile d'obtenir les données nécessaires à la prise de décision au cours de l'année écoulée. Dans près d'un tiers (31%) des entreprises néerlandaises, c'est la direction exécutive qui prend les décisions concernant l'accès, l'intégration et l'analyse des données, contre 15% seulement en France. En fait, selon 51% des dirigeants d'entreprise français interrogés, ce sont les équipes informatiques qui prennent les décisions de gestion et d'analyse des données, contre 31% au Danemark. Les responsables de service sont les plus susceptibles de prendre ces décisions au Danemark (40%), contre 24% seulement des responsables de service en Grande-Bretagne.

«La plupart des organisations dépendent du service informatique ou de l'équipe de business intelligence pour la prise de décision basée sur l'analytique, mais les choses sont en train de changer. Les dirigeants d'entreprise européens exigent désormais plus d'agilité et de flexibilité dans ce domaine. Les organisations peuvent améliorer la rapidité et la qualité de l'analyse de données en adoptant une approche ‘Do It Yourself’ et en fournissant des outils d'analyse en libre-service » a expliqué S.Wilson.

«Ces dernières années, nous avons assisté à d'énormes changements dans le paysage des données », a commenté Andy Cotgreave, évangéliste technologique senior à Tableau. « Nous sommes passés d'un environnement dans lequel les données étaient cachées dans les recoins les plus sombres d'une organisation à un environnement dans lequel elles peuvent être exploitées par tout un chacun ou presque. Chaque utilisateur de l'entreprise a la possibilité d'analyser et d’exploiter les données, et l'étude d'Alteryx montre qu'il s'agit là d'un fait reconnu à tous les niveaux des organisations européennes.

«Les données ont dynamisé la concurrence dans le monde moderne des affaires - nous savons que les réponses que les entreprises recherchent sont là, attendant d'être découvertes. Les vainqueurs sont les organisations qui dotent leurs équipes d'outils efficaces et leur apprennent à trouver et partager les données », a ajouté Cotgreave.

Des défis subsistent
L'étude a mis en évidence un certain nombre de défis à relever dans le domaine de l'analyse de données en entreprise. Sachant que la prise de décisions s'appuie sur des données, 41% des chefs d'entreprise interrogés considèrent que les données incomplètes constituent le problème majeur. (C'est particulièrement le cas en Allemagne où 53% des dirigeants d'entreprise estiment qu'il s'agit du plus gros obstacle). Selon un peu moins de la moitié (48%) des dirigeants d'entreprise interrogés, les données provenant d'un autre service ou d'une autre division doivent être nettoyées, réparées ou réorganisées avant de pouvoir être analysées. Ce problème est particulièrement observé aux Pays-Bas (54%). Seul un quart (26%) des dirigeants d'entreprise européens déclarent que leurs équipes trouvent toutes les données dont elles ont besoin dans un seul et même endroit, tandis que près de la moitié (46%) disent utiliser des données provenant de cinq sources distinctes pour la prise de décisions. Moins d'un tiers des équipes danoises interrogées (30%) s'appuient sur au moins cinq sources de données pour leurs analyses, contre 56% des équipes françaises et 51% des équipes néerlandaises.

FIN

Notes pour les éditeurs
L'étude s'appuie sur les résultats d'une enquête réalisée en juin 2016 auprès de plus de 500 dirigeants d'entreprise en Grande-Bretagne, en France, en Allemagne, au Danemark et aux Pays-Bas. Les participants occupaient des fonctions de directeur ou d'administrateur. Commandée par Alteryx, l'étude a été conduite par une société de conseil indépendante, Morar. Le Business Grammar Report est disponible ici.

Autres résultats de l'étude :

  • 96% des dirigeants d'entreprise européens interrogés utilisent actuellement les données et les outils d’analyse de données pour la prise de décisions ou l'aide à la prise de décisions.
  • 94% des dirigeants d'entreprise interrogés considèrent que l'analyse des données joue un rôle important dans leur prise de décisions. 37% déclarent qu'elle va devenir essentielle d'ici deux ans, contre 29% aujourd'hui.
  • Plus de la moitié des décisions prises actuellement (58%) nécessitent des données pour être efficaces, mais les dirigeants d'entreprise interrogés estiment que deux décisions sur cinq actuellement ne s'appuient pas sur des données suffisantes.
    • Ce sont les dirigeants d'entreprise français qui prennent le plus de décisions fondées sur les données, déclarant que près des deux tiers de leurs décisions (64,2%) requièrent des données pour être efficaces.
  • Deux tiers des dirigeants d'entreprise interrogés (66%) indiquent que les attentes des équipes de direction se sont accrues ces trois dernières années concernant la quantité de données utilisées pour la prise de décisions.
    • Les attentes accrues de la direction sont observées surtout en Allemagne et en France (respectivement 72% et 71%).
  • Quatre dirigeants d'entreprise sur cinq dans ces pays (79%) seraient prêts à offrir un salaire plus élevé à quelqu'un possédant des compétences en matière de données, en fait ils sont prêts à offrir 36% de salaire en plus en moyenne pour recruter le bon candidat.
    • En France, 87% offriraient un salaire plus élevé à quelqu'un possédant des compétences en matière de données.
    • Un tiers des dirigeants d'entreprise danois jugent essentielle la maîtrise des données chez les nouveaux collaborateurs, et les Pays-Bas et le Danemark sont en tête pour ce qui est de la générosité salariale, se disant prêts à offrir en moyenne 43% et 41% de salaire en plus aux nouveaux collaborateurs possédant des compétences en matière de données.
  • La visualisation des données est utilisée par la moitié des entreprises françaises à des fins d'analyse, devançant largement l'Allemagne et le Royaume-Uni (38% et 37%), les entreprises néerlandaises et danoises (29% et 24%) étant loin derrière.
  • Les feuilles de calcul Excel, utilisées par 47% des dirigeants d'entreprise interrogés, restent le moyen le plus populaire de partager des analyses en interne. Les rapports statiques, utilisés par 38% des dirigeants d'entreprise interrogés, viennent en deuxième position, tandis que les outils de visualisation se classent troisième avec 25%.
    • Moins d'un tiers des entreprises aux Pays-Bas ou au Danemark partagent les résultats des analyses au moyen de feuilles de calcul (30% et 32% respectivement).

À propos d'Alteryx, Inc.
Alteryx est le leader de l'analyse de données libre-service. Alteryx Analytics fournit aux analystes la capacité unique de préparer, fusionner et analyser facilement l'ensemble de leurs données à l'aide d'un flux de travail reproductible, puis de déployer et de partager des analyses à grande échelle pour obtenir une compréhension plus approfondie en quelques heures, et non pas en quelques semaines. Les analystes apprécient la plateforme Alteryx Analytics car ils peuvent se connecter et nettoyer les données provenant d’entrepôts de données, d’applications cloud, de feuilles de calcul et d'autres sources, regrouper facilement ces données et effectuer des analyses - prédictives, statistiques et spatiales - en utilisant la même interface utilisateur intuitive, sans écrire de code. Des milliers d'entreprises et d'analystes comptent chaque jour sur Alteryx dans le monde entier. Pour plus d’informations, consultez www.alteryx.com ou appelez le +44 020 3457 0432.

Alteryx est une marque déposée d'Alteryx, Inc. Tous les autres noms de produits et de marques peuvent constituer les marques de commerce ou les marques déposées de leurs propriétaires respectifs.

Contact Média
Sarah Newman, Marlin PR
alteryx@marlinpr.com
0207 932 5580

TESTEZ LA
PUISSANCE
D’ALTERYX.

Pour Démarrer